Une pétition en faveur d’une alimentation locale

Lancée par La Ruche Qui Dit Oui la pétition demande au gouvernement de prendre des engagements concrets pour favoriser les circuits courts et le «manger local». Mon Voisin Jardinier ne peut que soutenir cette initiative !

«Stop aux kilomètres dans mon assiette !» c’est le nom de cette pétition qui veut inciter l’Etat à agir en faveur de la consommation locale. « 8 Français sur 10 pensent que manger local peut réduire l’impact de l’activité humaine sur l’environnement mais dans les faits seulement 16% d’entre eux sont adeptes du bio/local», nous dit, La Ruche qui dit Oui à l’origine de la pétition.

« Défendre l’alimentation est une problématique transversale. Les enjeux touchent à l’environnement, la santé, l’agriculture, l’économie…tout le monde doit se saisir du problème », estime Hélène Binet, à l’origine de l’opération à la Ruche qui dit Oui!

«Se nourrir localement permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre, de redynamiser les territoires, de créer de l’emploi, de tisser des liens entre les villes et les campagnes, de manger plus sain…», plaident ainsi les signataires de l’appel. Parmi eux, le réseau d’entreprises responsables B Corp France, Cyril Dion, réalisateur du film Demain, Maxime de Rostolan, Fondateur des Fermes d’Avenir, Christophe Duhamel, Fondateur de Marmiton ou Stéphane Gigandet, Fondateur de Open Food Facts. Avec cette campagne, la Ruche qui dit oui! veut sensibiliser l’Etat et lui faire prendre conscience de l’importance de consommer local. Et qu’il faut vite prendre le tournant pour favoriser le local et pénaliser l’international.

8 français sur 10 pensent que manger local c'est l'avenir

Le local il n’y a que ça de bon

Une étude de la London School of Economics montre en effet qu’un achat de 10 euros effectué auprès d’un producteur sur un marché génère 25 euros redistribués dans l’économie et 14 euros lorsqu’ils sont dépensés dans la grande distribution.

De plus, une tomate produite hors saison sous serre chauffée émet jusqu’à dix fois plus de gaz à effet de serre qu’une tomate produite sous serre non chauffé en saison. Selon le réseau Action Climat.

Bref, comme 8 français sur 10 nous sommes convaincu que manger local peut réduire l’impact de notre consommation sur l’environnement. Mais pas que, nous serons en meilleur santé et notre économie sera plus juste. Bye bye les grandes surfaces ! ( notre rêve :))

Pour signer la pétition : Stop aux kilomètres dans mon assiette ! #fourchettepower

troc vente don achat legume jardin entre particuliers
Troc, Vente, Don de fruits et légumes entre particuliers. Inscription gratuite. Venez consulter les annonces gratuitement.
Catégories : Tendance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :