Deux étudiants de l’université britannique de Lancaster ont reçu le premier prix du James Dyson Award récompensant leur mini-éolienne de balcon.

Ces deux étudiants ont développé une mini-éolienne de balcon afin de capter les vents chaotiques et multidirectionnels qui transitent en ville. Grâce à cette innovation ils ont reçu le premier prix du James Dyson Award 2018. Retour sur la O-Wind Turbine, une formidable invention.

Si pour les habitants d’habitations individuelles peuvent utiliser le photovoltaïque pour produire leur propre énergie, il n’en va pas de même pour les habitants en villes. En effet il est difficile d’exploiter la source solaire en ville. Or les villes sont des espaces où les courants d’aire sont très nombreux et inexploités.

Pour Yaseen Noorani et Nicolas Orellana, les deux étudiants ingénieurs lauréats du James Dyson Award, la réponse se trouve dans l’éolien. Ce dernier explique au journal britannique  The Guardian :

« Les villes sont des espaces en prise aux vents mais cette ressource n’est actuellement pas exploitée. Notre conviction est qu’en rendant la production d’énergie verte accessible, les gens seront plus enclins à jouer un rôle dans la conservation de notre planète. »

Bientôt l’indépendance électrique pour tous ?

C’est ainsi que naît la O-Wind Turbine, une mini-éolienne individuelle à placer sur son balcon ou la façade de son immeuble. La sphère de 25 centimètres de diamètre repose sur un axe fixe et tourne sur elle-même lorsqu’elle est actionnée par le vent. Un modèle  inspiré du robot de la NASA Mars Tumbleweed, conçu pour collecter des données sur la surface de la planète rouge.

Son design géométrique relativement simple lui permet, à la différence des éoliennes traditionnelles, de capter les vents qui frappent dans n’importe quelle direction. Très pratique en zone urbaine où le quadrillage des immeubles crée des couloirs de vent en tous sens. Les engrenages actionnés par la force éolienne entraînent alors un générateur qui convertit l’énergie en électricité directement exploitable par le foyer ou transférable au réseau public. Un système particulièrement efficace dans les structures de grandes hauteur, comme les gratte-ciel.

D’après Yaseen Noorani, cité par The Guardian, l’éolien produit aujourd’hui 4% de l’électricité mondiale mais pourrait, à terme, générer 40 fois la quantité de l’énergie consommée.

Catégories : Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :