À 86 ans Marcel Mothes a inventé et fabriqué de ses mains un prototype d’un formidable engin qui produit de l’énergie électrique avec de l’eau. Le tout sur son balcon. Oui sur son balcon! Zoom sur sa surprenante invention.

Marcel Mothes a fabriqué de ses mains un prototype qui produit de l’énergie avec de l’eau.

La centrale hydroélectrique domestique que Marcel a développé est montée sur son balcon et fonctionne de façon très simple.

Pour le fonctionnement, un piston fait circuler de liquide contenu dans un réservoir, sous pression, ce liquide actionne une turbine raccordée à un générateur. Puis cette eau est réinjectée dans le réservoir à l’aide d’une motopompe. A la sortie, un courant de 220 volts alternatifs qui alimente radiateurs, réfrigérateur, ventilateur, télévision et ses éclairages. Le tout, sans produire une once de d’empreinte carbone.

Trois ans auront été nécessaires à Marcel pour concevoir, développer et mettre sur pieds cette machine productrice d’électricité verte. « Tout au long de ma vie, j’ai touché un petit peu à tout. À la menuiserie, la plomberie, l’électricité… Tout cela réuni m’a apporté des connaissances nécessaires », explique-t-il, enthousiaste.

À la recherche de soutiens

Marcel a déposé trois brevets à l’inpi (Institut national de la propriété industrielle) pour protéger sa bécane. Bécane baptisée la « Marc Moths Eternel Ecolo ». Maintenant à 86 ans Marcel se lance dans un nouveau défi, rechercher du financement pour démocratiser sa centrale hydroélectrique domestique. Marc a besoin de nous pour promouvoir son invention qui peut, sans aucun doute avoir plusieurs impacts positifs sociétales. Des économies pour les foyers et une consommation d’énergie plus verte pour l’environnement. Alors, ensemble partageons cette formidable innovation.


7 commentaires

Douteau · 12 janvier 2019 à 13 h 32 min

Avec quel énergie actionne t il son piston et met il son réservoir sous pression ?

    xiaoduh · 12 janvier 2019 à 14 h 38 min

    Le système est simple. Une poubelle en plastique dans laquelle il y a de l’eau. Cette eau est compressée et entraîne une bobine électrique qui fournit alors un courant. Tout le procédé est silencieux et ne provoque aucune pollution. Le liquide est récupéré en circuit fermé pour produire de nouveau de l’électricité.

      Leo · 12 janvier 2019 à 16 h 51 min

      Je m’étonne et dois pas être le seul a m’étonner que l’on puisse avec cette méthode produire assez d’énergie pour alimenter un foyer

      BouB · 13 janvier 2019 à 22 h 03 min

      Si c’est bien un circuit fermé dont on parle alors c’est de la fumisterie. On ne peut pas extraire plus d’énergie d’un système que ce qui y est introduit…

        Jojo · 14 janvier 2019 à 0 h 03 min

        Tout à fait, le mouvement perpétuel n’a jamais existé et n’existera jamais… Cette ”invention” est une fumisterie sans nom : si c’était aussi simple, les mecs de l’EDF auraient installé des motopompes de compet’ sur leurs barrages, et le nucléaire n’aurait jamais eu de raison d’être !

          JOJO BOF · 25 janvier 2019 à 9 h 54 min

          Prenez le temps de voir le fonctionnement d’un barrage avant de dire des conneries

        JOJO BOF · 25 janvier 2019 à 9 h 58 min

        Sans doute mais dans les barrages et moulins à eau l’énergie hydraulique est transformée en énergie électrique et ici c’est un mini barrage, de là à produire l’électricité d’un foyer c’est une autre histoire mais c’est loin d’être une fumisterie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :